Les PLUS ++ du congrès

Débuter la journée

  • Une méditation guidée pour ouvrir notre journée de samedi.
  • Dimanche, commencer par se mettre en disponibilité par le Qi gong : s’éveiller à soi et à la nature en compagnie de Janine Fabre

Se rencontrer

  • Le « murs aux idées », une page blanche destinée à l’expression des congressistes.
  • Des temps d’échanges, chaque jour pendant les pauses et en particulier en fin de journée

Découvrir les oeuvres d’art qui nous accompagneront tout au long de ces 3 jours et rencontrer les artistes, Bruno Laxague et Patrice Lacaze

  • Bruno Laxague, né à Fontenay-aux-Roses en 1960.Je vis et travaille à Oloron – Ste Marie (64). Autodidacte, je dessine et peins depuis toujours. Après une vie professionnelle chaotique, je décide de me consacrer entièrement aux arts plastiques en 1996 (peinture, dessin, sculpture, etc.) associé à un long travail accompagné sur l’ETRE notamment une analyse jungienne. J’attends, je suis à l’écoute de ce qui vient à la sous-face de la conscience et je donne libre cours à cette énergie intérieure qui prend forme en peintures, assemblages, dessins, gravures, sculptures,… L’apparente diversité des styles, techniques, expressions, témoigne de l’expression sans complaisance des paysages changeants de la vie intérieure.Cette richesse indique aussi ma curiosité, mes interrogations, ma quête existentielle dans le fleuve de l’humanité.J’ouvre en grand les possibles et savoure la liberté éprouvée sur cette aire du JE. J’exprime mon attachement à l’enfant intérieur, cette part de moi-même, véritable guide créatif, redécouvert à travers mes propres dessins de bonhommes réalisés entre 4 et 5 ans. Je les appelle les “MUES”. Elles apparaissent (ou non) visuellement dans mes œuvres. L’art est attention et soin portés à soi et par delà, au monde. Catharsis, objet transitionnel, intermédiaire, médium entre le monde sensible et l’inconscient. La récompense est l’émerveillement. 
  • Patrice Lacaze se présente: “J’utilise le dessin, l’illustration, la bande-dessinée, pour une recherche personnelle bien sûr artistique mais tout autant spirituelle, à la fois ludique et rigoureuse. Elle est parfaitement complémentaire, dans ma recherche d’une certaine maîtrise de soi dans un espace donné, à d’autres pratiques plus “corporelles”, comme une sorte de culture physique aidée de bâtons japonais ou chinois, agrémenté de notions de tai-chi et de qi-gong, que je tente péniblement mais passionnément de “mettre au point”, car au fond dans ce domaine aussi je reste “créateur”, et donc avant tout chercheur.
    Ce même élan m’a amené vers la sophrologie dynamique, d’abord vers le diplôme, puis depuis peu en tant que membre du conseil d’administration de la FESD où principalement je contribue à essayer de faire que le petit journal attitré continue sur la lancée de ses glorieux prédécesseurs.”

 

Faire connaissance avec le Syndicat des Sophrologues professionnelsSyndicat des Sophrologues Professionnels

Samedi une soirée festive avec Paolo Doss : ” Les nouvelles reset de notre clown inter-rieur “ 

” Dans un monde hyper-connecté où l’on perd parfois sa vie à gagner du temps, Paolo Doss, nous propose un moment privilégié entre rires et émotions, où chacun s’y retrouve dans la légèreté et la profondeur, afin de prendre le recul nécessaire à la construction d’un monde où technologie et conscience remettent l’humain au centre de la société. Un spectacle pour le cœur et pour l’esprit, pour le corps et pour l’âme, pour le meilleur et pour le RIRE ! “.

Artisan du rire et semeur d’espérences depuis plus de 31 ans en hôpital, dans le tissus associatif et dans tous les domaines de la société, Paolo Doss nous invite à un voyage intérieur d’où l’on ne reviens pas indemne ! A consommer sans modération, âmes sensibles surtout ne pas s’abstenir !

www.paolodoss.be